Parc de Bercy : La vigne

Parc de Bercy. La vigne
 
Bercy était appelé le  » joyeux Bercy « , car le tout Paris populaire et mondain se pressait dans les guinguettes qui avaient investi les bords de Seine. Le vin, qui était bien moins cher qu’à Paris, coulait à flots au Rocher de Cancale, aux Marronniers et au Soleil d’Or. Les dimanches et les jours de fêtes, des attractions animaient son rivage. On y organisait des joutes, on y tirait des feux d’artifices…
C’était une vraie ville dans la ville. De nombreux métiers s’y côtoyaient : négociants, tonneliers, charretiers, pompiers, assistantes sociales…On pouvait aussi y croiser le  » jaune d’oeuf « , surnom donné à l’homme qui était chargé de revendre les jaunes d’oeufs dont les blancs étaient utilisés pour la clarification du vin.

L’activité des entrepôts commença à décliner au 20e siècle avec la destruction des fortifications de Thiers (1920-1929) qui fit disparaître une partie des entrepôts, le succès du chemin de fer et l’évolution des techniques de stockage. Les rue alentours résonnent encore du souvenir des anciens entrepôts : rue de Pommard, rue de Chablis, rue de Mâcon…